Page des cartes réseaux compatible Minilgos

[English][Français][Accueil]


En premier lieu, sachez que les fournisseurs d'accès DSL ou cable ont intérêt, économiquement, à vous proposer (ou offrir) les solutions USB et Wi-Fi, mais qu'il est dans votre intérêt d'exiger uniquement la solution Ethernet (même si cela crée un délai d'attente ou un surcoût). Vous obtiendrez la compatibilité hardware avec de nombreux systèmes (consoles de jeux vidéo, domotique, nouveaux systèmes d'exploitation peu répandus, etc...), une meilleure fiabilité sur le long terme et des coûts imbattables pour les pièces détachées utiles pour les réparations. Ci-dessous vous trouverez des détails sur la méthode CPL (courant porteur en ligne) pour éviter d'avoir des fils, même avec la solution Ethernet (ne pas vouloir de fils n'est pas une raison suffisante pour choisir Wi-Fi, de plus les statistiques montrent que les entreprises utilisent beaucoup plus CPL que Wi-Fi). En ce qui concerne le choix du débit (512K, 1024K, etc...) sachez que le débit maximum d'un serveur est bien sûr divisé par le nombre de clients qui y accèdent et que le débit effectif que vous observerez sera presque toujours inférieur à 512K (512Kbits/s, 1 octet=8 bits, donc environ 60Ko/s). Donc choisissez d'abord l'offre la moins chère, souvent 512K et si la vitesse vous suffit restez-en là. Vous ne devriez tester un débit supérieur que si vous observez réellement un plafonnement à 60Ko/s dans vos téléchargements (cas particulier d'un serveur qui ne gère pratiquement que vous).

Fournisseurs d'accès Internet testés avec succès :

Wanadoo Xtense 500 / Modem DSL ethernet externe (ECI) / PPPoE / France
Wanadoo libre / Modem externe serie 56K / PPP / Numéro de téléphone français
Télé2 Haut-débit 1024 / Modem DSL ethernet externe (Bewan) / PPPoE / France

(Vérifiez bien que votre modem ADSL ou cable accepte PPPoE ou DHCP)
(Le 'faux' protocole PPPoE, utilisé par les modems 3Com, est supporté)

Fournisseurs d'accès Internet ou carte réseaux ou modems non supportés :

C'est plus lent mais vous pouvez utiliser un ordinateur "passerelle" pour relayer votre connexion.
Par exemple, installez "Comtun" (serveur DHCP + serveur DNS + NAT) et utilisez DHCP.
C'est de cette façon que vous pouvez partager la même connexion et le même modem.
Sinon un seul ordinateur à la fois, par modem, pourra se connecter à internet, sur votre hub.
N'oubliez pas de configurer correctement votre pare-feu pour autoriser la réception des requêtes.
(Vous devrez ajouter manuellement DHCP, port 67, type UDP et DNS, port 53, type UDP).
(ICS peut être activé dans Windows XP pour obtenir le même résultat, mais cet outil
  force le PC à prendre l'adresse IP statique 192.168.0.1 sans même vous le signaler!)

Cartes réseau PCI testées avec succès (environ 10€) :

PCI (10EC,8029) : Realtek 8029 (www.realtek.com.tw)
PCI (10EC,8139) : Realtek 8139 (www.realtek.com.tw)
PCI (10B7,9200) : 3Com 3c905cx-txm (www.3com.com)
PCI (1106,3106) : D-link DFE530TX (www.dlink.com.tw)
PCI (1186,1300) : D-link DFE528TX (www.dlink.com.tw)
PCI (1317,0985) : SMC 1244TX (www.smc.com)
(Si votre PC utilise une de ces cartes PCI, Minilgos fonctionnera sans modification)

Carte PCMCIA testée avec succès (environ 30€) :

PCMCIA : SMC 8036TX (www.smc.com)
(Si votre portable utilise cette carte PCMCIA, Minilgos fonctionnera sans modification)

Modems compatible Hayes testé avec succès :

Tous les modems compatible Hayes devraient marcher (mais à vitesse réduite bien sûr).
"PPP for DOS 0.6 with CHAP support by Antonio Lopez Molero" est disponible partout.
www.fido.vmailer.net/dloads.html par exemple... (dosppp06.zip/chapsupp.zip/epppd.exe)
Si Miniconf le détecte, si le nom, numéro et dns sont valides alors le modem sera utilisé

Cartes PCMCIA non testées :

Vous pouvez demander assistance via le support maximal.
Un programme routeur Cardbus pour DOS est requis et DOIT exister pour la carte.
Minilgos devra probablement être légèrement modifié afin d'utiliser le routeur.

Cartes PCI ou ISA non testées :

Vous pouvez tester vous-même le packet driver approprié (seulement les fichiers .COM).
Il fonctionnera probablement s'il accepte le numéro d'interruption sans rien (ex:" 0x60").
Copiez le dans le repertoire "unknown" de Miniconf. Il sera détecté (mais inhibera pcmcia).
Puis lancer Miniconf pour configurer l'image ISO avant de graver votre CD-ROM.
S'il ne marche pas, essayez-le sous DOS pour récupérer d'eventuels messages d'erreur.

Périphériques USB non supportés :

Pour l'instant, Minilgos n'est pas compatible avec les périphériques USB.
Les pilotes USB sont trop spécifiques à d'autres systèmes d'exploitation.
Si vous voulez l'utiliser vous devez passer par une "passerelle" (voir plus haut).

Périphériques Wi-Fi non supportés :

Pour l'instant, Minilgos n'est pas compatible avec les périphériques Wi-Fi.
Les pilotes Wi-Fi sont trop spécifiques à d'autres systèmes d'exploitation.
Pour vos besoins de connexion sans fil essayez le CelektronE1 (www.courantmultimedia.fr).
Si vous voulez l'utiliser vous devez passer par une "passerelle" (voir plus haut).

A propos des packet drivers :

Minilgos utilise un "packet driver" pour s'interfacer avec une carte réseau. Il satisfait une spécification indépendante des systèmes d'exploitations, créée par "FTP Software, Inc.", qui n'a besoin quasiment que d'appels BIOS (et quelques appels DOS faciles à simuler) pour fonctionner correctement. Ils sont souvent dans le répertoire "PKTDRV" sur la disquette ou le cdrom fourni avec la carte réseau dans son emballage.
Les cartes réseau PCI sont les meilleures. Elles ont deux numéros d'identification qui permettent une détection fiable et rapide (Vendor_ID & Device_ID). Ces numéros apparaissent sur l'écran lorsque le BIOS démarre. Cherchez la ligne qui se termine par "Network Controller". Minilgos détectera ces numéros et s'ils appartiennent à une carte PCI déjà testée avec succès le packet driver approprié sera immédiatement chargé en mémoire et lancé (pourvu que Miniconf, l'utilitaire de configuration de l'image du cdrom Minilgos, ai réussi à copier le packet driver dans l'image .ISO). Si vous essayez Minilgos sur un ordinateur de bureau qui utilise une carte réseau courante et bon marché il devrait fonctionner immédiatement sans modification dans le répertoire des packet drivers de Miniconf (3rdparty).
Si aucune carte connue n'est détectée, alors Minilgos essaiera de charger le packet driver pour carte PCMCIA, testée avec succès, SMC 8036TX, "smcpkt.com" avec son routeur Cardbus "smcopen.exe". Si vous avez besoin d'une autre carte PCMCIA, vous devrez souscrire au support maximal et demander assistance. Supporter au moins une carte PCMCIA est important puisque les ordinateurs portables utilisent PCMCIA au lieu de PCI pour les périphériques supplémentaires (mais si vous êtes chanceux votre portable aura une carte réseau PCI intégrée à la carte mère avec un packet driver disponible). Minilgos ne supporte pas les périphériques USB (les pilotes des ports et des périphériques USB sont tous les deux trop spécifiques à d'autres systèmes d'exploitation). Donc, pour l'instant, Minilgos peut fonctionner avec une ordinateur portable seulement s'il utilise la carte PCMCIA SMC 8036TX ou s'il possède une carte réseau intégrée PCI avec un packet driver disponible.
Vous pouvez essayer vous-même des cartes réseau PCI ou ISA non testées. Vous devez simplement copier le packet driver .COM dans le répertoire "unknown" de Miniconf. Notez que le packet driver que vous voulez essayer DOIT avoir une taille inférieure à 60Ko. Il sera détecté et sera chargé en lieu et place du packet driver PCMCIA. Jusqu'ici j'ai toujours réussi à trouver le packet driver d'une carte réseau, donc vous devriez pouvoir le trouver (soyez certain d'avoir vérifié sur le site de la société qui convient, mais évitez les sites des filiales locales).

Si vous essayez les cartes Wi-Fi (si vous trouvez un packet driver), sachez que les protocoles FTP et POP3 utilisent d'habitude des mots de passe de connexion non cryptés, souvent valides uniquement avec votre fournisseur d'accès spécifique, mais un pirate doué peut envahir votre réseau local "Aérien" par delà vos murs et lire/écrire tout ce qu'il veut. Vous pouvez également avoir des conflits de fréquences avec votre voisinage (dès que vous démarrez votre réseau Wi-Fi, ou alors peut-être quelques mois plus tard...). Donc, essayez Wi-Fi à vos risques et périls, vous êtes prévenu. Une alternative astucieuse pour éviter les fils supplémentaires est d'utiliser le réseau électrique de votre maison. Visitez le site www.homeplug.com et surtout le site français www.courantmultimedia.fr pour les prises électriques européenes. Le prix est d'environ 60€ par interface prise de courant-ethernet -CelektronE1-, donc avec 120€ vous pouvez scinder votre réseau local en deux parties (par exemple votre ligne téléphonique et le modem DSL/cable d'un côté en bas des escaliers, et votre hub et le réseau local familial de l'autre côté au premier étage) sans que cela vous rende vulnérable à un conflit de fréquence avec les voisins et sans le besoin de remplacer vos équipements ethernet, pourvu que la distance maximale d'utilisation de 150 mètres est acceptable pour vous. Le seul défaut connu, et il n'est pas trés grave, est le besoin de temps en temps de retirer/réinserer un des boîtier lorsque la bande passante s'écroule complètement, afin de le forcer à se réadapter à la forme d'onde électrique car celle-ci n'était pas stable dans le temps et a légèrement changé (peut arriver environ une fois par semaine, ou alors jamais, cela dépend de la qualité de votre installation éléctrique). Le prix peut apparaître élevé mais un réseau Wi-Fi vous demandera de remplacer votre modem DSL/cable et TOUTES vos cartes réseau ethernet indépendantes du système d'exploitation par des cartes Wi-Fi dépendantes d'un système d'exploitation, donc risque de coûter cher, et sera plutôt génant puisque vous serez complètement lié à un seul système d'exploitation, et en plus plutôt risqué si le réseau Wi-Fi déraille le jour ou votre voisinage décide d'utiliser Wi-Fi également...

Le créateur de Minilgos a aussi une raison subjective pour refuser la technologie Wi-Fi, particulièrement dans le cas où des enfants sont concernés, mais cette raison n'est pas prouvée pour l'instant (mais pourrait être prouvée dans le futur, même lointain). L'énergie d'un signal électro-magnétique diminue suivant une fonction 1/(R*R) où R est la distance entre vous et l'émetteur. Cela signifie que l'on ne devrait pas avoir peur des émetteurs régionaux de TV et de Radio qui sont probablement à des kilomètres de distance (les tuners TV et Radio, à cause de ces distances, ont besoin de puissant amplificateurs pour récupérer le signal). Nous savons, car de nombreuses administrations de santé nous découragent officiellement à le faire (par exemple le rapport Stewart - voir le paragraphe 1.53 dans le résumé du rapport), que nous ne devrions pas laisser nos enfants utiliser les téléphones portables (il semble qu'en dessous de l'age de 16 ans, un signal electro-magnétique pénètre beaucoup plus profondément l'organisme, donc, beaucoup plus de céllules se retrouvent exposées à des niveaux d'énergie significatifs, et surtout les dégats, même mineurs, périodiquement engendrés, perturbent une croissance et un développement idéal). Des dégats au cerveau ont été observés sur des souris, mais aussi sur des humains après des appels téléphoniques très longs avec une courte distance (quelques centimètres, signal GSM avec une fréquence de 0.9Ghz ou 1.8Ghz) entre le cerveau et l'émetteur du téléphone portable (le cancer n'est pas prouvé même en ayant constaté ces dégats, car la plupart de ces dégats ne provoquent que des maux de tête et se réparent d'eux-même avec le temps, et le cancer est un concours de circonstances trés rare où le dégat participe à la création d'un "programme" génétique anormal mais valide dans une céllule). Le problème avec ce type de danger est qu'il ne s'agit pas d'un poison prévisible qui affecte immédiatement une personne, c'est une question de probabilités. De plus c'est un danger invisible qui traverse les murs et n'est bloqué que par les matériaux conducteurs (le métal ou l'eau par exemple). Nous savons que les rayons UV du soleil peuvent endommager les brins d'ADN, et nous savons que des enzymes sont chargés de les réparer (les molécules dans les brins d'ADN sont doublées, si une moitié cède, les enzymes peuvent reconnaître l'autre moitié et réparer la moitié manquante), et dans le cas d'une surexposition au soleil, les cellules de la peau sont incapables de réparer suffisament vite les dégats causés, et vous obtenez alors une accélération du vieillissement de la peau et une probabilité significative de développer un cancer de la peau, même plusieurs années plus tard si le gène impacté est en sommeil à ce moment là (le cancer est réellement, dans ce cas, une question de probabilité, c-à-d quelle chance avez vous d'obtenir une rare et spécifique intéraction entre le rayonnement elecro-magnétique, ou une molécule, et le "programme" génétique de la cellule, codée dans l'ADN).
Donc, le créateur de Minilgos est convaincu qu'il y a deux conditions simultanées à éviter, afin de garder les risques de cancer le plus bas possible. La première condition à éviter est d'utiliser des systèmes comprenant des émétteurs électro-magnétiques trés proches de vous ou de vos enfants. La seconde condition à éviter est d'utiliser un système qui fonctionne pendant de trés longues périodes de temps. Vous devriez éviter à tout prix de remplir simultanément ces deux conditions, mais séparément, ces conditions génèrent des risques faibles, probablement acceptables. La distance entre vous et l'émetteur va définir la faible probabilité de développer un cancer pendant une courte durée d'utilisation (définie par l'énergie du signal, la distance exacte, les fréquences employées -mais il n'y a probablement aucune fréquence "innofensive"-, 2.4Ghz pour Wi-Fi 802.11b/802.11g ou 5Ghz pour Wi-Fi 802.11a, par exemple les fours micro-onde utilisent des fréquences allant jusqu'à 2.45Ghz et ont un fort impact thermique spécifique sur les molécules d'eau H2O -), et la durée réelle d'exposition va démultiplier cette faible probabilité (en fait ce n'est pas une progression strictement linéaire avec le temps, mais c'est une bonne approximation au début de l'exposition comme le montre le graphe ci-dessous). Le secret est donc de ne pas obtenir un résultat de multiplication qui donnerait une probabilité significative de développer un cancer...
Par exemple, pour les rayonnements radio-actifs, l'énergie est si grande, à cause de la fréquence si élevée, que le calcul du temps total d'exposition qu'un humain peut tolérer dans toute sa vie sans trop risquer d'attraper un cancer peut être estimé de manière fiable -quelques minutes- grâce à l'expérience passée et des badges spéciaux ont pu être mis au point pour alerter grâce à un changement de couleur que la dose maximale, produit de l'énergie reçue par le temps d'exposition, a été atteinte; un autre exemple est la radiographie à l'hôpital : l'hôpital accepte que vous receviez des rayons X pour une courte période de temps, quelques fois dans toute votre vie, mais n'acceptera jamais que le personnel en charge de la machine s'expose même une seule fois, car multiplier le temps d'exposition c'est multiplier la probabilité de cancer, donc le personnel se protège derrière une vitre au plomb et un mur blindé; finalement, un dernier exemple terrible : officiellement, les armées qui utilisent des munitions, bombes ou missiles contenant de l'uranium appauvri -plus efficace car l'uranium est plus dense, pénètre l'acier facilement et est bon marché puisque l'industrie nucléaire est très heureuse de se débarasser d'une partie de ses déchets nucléaires- déclarent pouvoir prouver à tout instant que les soldats ne développeront aucun cancer lorsqu'ils utiliseront ces munitions -au fait, l'uranium, même non radio-actif, d'un point de vue chimique, est aussi toxique que l'arsenic lorsqu'il parvient à contaminer l'environement, l'eau, etc..., mais c'est une autre histoire-. Elles peuvent le prouver car les durées d'exposition aux radiations sont courtes. D'un autre côté les statistiques montrent que des enfants qui ont vécu depuis leur naissance dans les territoires où ces munitions ont été massivement utilisées, développent souvent un cancer après dix années environ. Plus précisement, une journaliste de télévision a découvert qu'un enfant sur dix meurt de leucémie en Iraq, aujourd'hui, près des champs de bataille de la première guerre du golfe. Si vous désirez entendre ce qu'elle a dit par vous-même, voici les références de ce reportage : Diffusé sur la chaîne de télévision "France 3"; Le nom de la journaliste est Caroline SINZ, avec Christian de CARNE, Salah AGRABI, Michelle GUILLOISEAU-JOUBAIR; Son titre est "Hôpital pédiatrique de Bagdad"; La date du reportage est le 6 Novembre 2004. Donc, cela signifie qu'une exposition trés longue à de faibles radiations est équivalente à une exposition courte à de fortes radiations. Bien sûr les rayonnements radio-actifs ont beaucoup plus d'énergie que les ondes radio classiques mais c'est intéressant de les étudier et cela prouve le lien entre le temps d'exposition et la probabilité finale de développer un cancer.
Donc, hélas, Wi-Fi va forcer les enfants à rester trés près de l'émetteur (carte réseau Wi-Fi), actif en permanence, car les connexions internet sont, par nature, presque permanentes de nos jours (nous sommes tous habitués à utiliser l'ordinateur chaque jour pendant de longues heures et il semble que la télévision utilisera également Wi-Fi, donc nous pouvons considérer que le signal Wi-Fi sera permanent dans votre maison). Des experts peuvent vous expliquer que l'énergie du signal Wi-Fi est beaucoup plus faible que celui des téléphones portables par exemple, et ils auront raison, et que cela diminue considérablement la probabilité de cancer (pour le même temps d'exposition), mais ils oublient que prolonger le temps d'exposition augmente également considérablement cette probabilité (et cela peut, donc, compenser la différence d'énergie du signal). La raison pour laquelle la science ne parvient pas (de nos jours) à prouver un tel danger, est probablement liée au fait que sa probabilité est le résultat de la multiplication de deux nombres, l'un trés petit, et l'autre trés grand (ayant un rapport avec de longues durées)... Pour l'instant, l'humanité (n'importe quel gouvernement) n'a pas l'argent ni le temps de réaliser de tels calculs pour chaque appareillage électronique, pour chaque type d'utilisation... Gardez à l'esprit, par exemple, qu'un scientifique peut proposer de prouver que les joueurs d'une loterie ne gagnent jamais, en observant pendant 1 an (durée manifestement trop courte), plusieurs joueurs dans un laboratoire et déclarer effectivement qu'aucun joueur n'a gagné. Donc vous devez calculer vous-même le risque et vous devez décider si vous l'acceptez ou non. Pour minilgos, dédié aux enfants, les risques (non prouvés) liés à la technologie Wi-Fi ne sont pas acceptés, et la technologie ethernet, éventuellement au travers de la technologie CPL (courant porteur en ligne, norme homeplug), est recommandée (minilgos supportera peut-être les solutions USB dans le futur, mais l'absence d'alimentation électrique indépendante et le format spécifique des données, portées par un courant élevé, échangées sur le cable USB ne permettent pas d'affirmer que cette solution est électriquement sûre et indépendante du système d'exploitation). Au moins, sans le Wi-Fi, les parents qui voudront réduire l'énergie des rayonnements électro-magnétiques dans leur domicile, pourront le faire, puisqu'il existe des cables blindés pour tous les usages (ethernet, alimentation, etc...), et que le métal ou l'eau peut bloquer les signaux provenant de l'extérieur. Désolé pour cette longue liste d'arguments subjectifs, mais pour les enfants, il est important de passer du temps à réfléchir en profondeur à ce problème spécifique du rallongement presque perpétuel du temps d'exposition aux rayonnements electro-magnétiques... Ci-dessous vous trouverez une courte explication mathématique :

Ce graphe montre comment une probabilité trés faible de développer un cancer, p=0.01 (signifie 1 chance sur 100 pendant un temps d'exposition T à un rayonnement ou une molécule) augmente lorsque le temps d'exposition est répété (de 1*T à 300*T). La probabilité de ne pas développer la maladie globalement est le résultat de la multiplication des probabilités de ne pas développer la maladie pendant chacune des périodes (1-p). Comme vous pouvez le voir, le tout début de la fonction est tout à fait linéaire, et trés rapidement la probabilité devient inacceptable, donc le temps d'exposition DOIT être le plus court possible, même si la probabilité de départ (estimée pour un temps d'exposition court) est trés faible.

Minilgos a été également conçu pour pouvoir utiliser le packet driver spécial appelé "PPP for DOS 0.6" par Antonio Lopez Molero (pourvu que Miniconf ai réussi à copier le fichier dans votre image .iso -dosppp06.zip /chapsupp.zip /epppd.exe-). Il permet de se connecter à Internet via un modem compatible Hayes connecté sur Com1 ou Com2 (vitesse ordinateur-modem fixée à 57600 bits par seconde, vitesse moyenne internet-modem de 44000 bauds selon la qualité de la ligne téléphonique). Cette option est désactivée si vous configurez une numérotation vide ou un nom d'utilisateur vide avec miniconf. Les utilisateurs DSL ou cable peuvent être intéressés par la possibilité de se connecter les rares jours où la connexion DSL/cable est en panne. Mais sachez que se connecter de cette façon avec Minilgos donnera un résultat très lent et parfois il vous faudra beaucoup d'essais avant de réussir la connexion. Donc cette option n'est là que comme solution de secours ou si vous voyagez très loin de tout point d'accès au réseau de votre fournisseur d'accès internet. Une bonne alternative consisterait à localiser des cybercafés qui offriraient des ordinateurs compatible Minilgos ET une liaison physique vers votre fournisseur d'accès internet -de cette façon, vous entrez, allumez l'ordinateur, insérez votre cdrom, redémarrez l'ordinateur pour booter sur le cdrom, retirez votre cdrom une fois connecté, accédez à votre boîte aux lettres et à tous vos documents privés, éteignez l'ordinateur, payez votre temps de connexion, partez-.
Minilgos essaiera d'abord de détecter un modem Hayes sur Com1/Com2, ensuite un packet driver valide pour votre carte réseau ethernet pour démarrer une connexion PPPoE, puis pour démarrer une connexion locale, en adresse IP fixe, DHCP ou BOOTP. Donc si vous désirez éviter la première phase de numérotation, soyez certain d'avoir laissé en blanc le numéro de téléphone ou d'avoir le modem Hayes éteint ou de l'avoir déconnecté des ports Com1/Com2.

Même si des packet drivers PPP over Ethernet existent (pour utilisateur DSL ou ADSL, c'est la même chose, ADSL est simplement DSL avec des vitesses montantes et descendantes légèrement différentes), sachez que vous N'AVEZ PAS besoin d'eux. Le noyau de Minilgos a sa propre couche cliente PPPoE (méthode d'authentification CHAP utilisant l'encryptage MD5), DHCP et BOOTP.

Partager le même compte, simultanément au moyen d'un ordinateur "passerelle" plutôt que chacun son tour en direct, ralentira bien sûr certaines opérations, mais pas trop puisque Minilgos réalise de petites actions FTP du genre connexion/fait-le-boulot/déconnexion, permettant facilement des actions intercalées (les logins FTP sont exclusifs et demandent plusieurs minutes pour être réinitialisés si vous vous déconnectez brutalement et incorrectement), mais le problème principal est la capacité de stockage POP & FTP. Minilgos vous montre une jolie jauge pour vérifier l'espace libre (si votre serveur FTP le renvoie dans les messages code 226) mais pas plus d'infos. Cela prendrai beaucoup trop de temps d'identifier l'espace occupé par chaque utilisateur... Donc si vous avez besoin de sauvegarder beaucoup de données dans votre sous-répertoire FTP, vous devrez être diplomate et négocier avec les autres utilisateurs puisque vous partagez avec eux le même espace FTP... Ce n'est bien sûr plus un problème dans le réseau intranet d'une entreprise où vous pourrez demander beaucoup plus d'espace de stockage FTP. Habituellement les fournisseurs d'accès internet offrent au minimum 10Mo de stockage FTP et 10Mo de stockage POP (le stockage FTP est souvent désactivé par défaut, vous payez ce service de toute façon, mais vous devez l'activer manuellement sur le site d'accueil de votre fournisseur d'accès avant de pouvoir y accéder -appele souvent "creation de votre page perso"). Ne vous inquietez pas trop pour le manque de place dans la zone FTP, vous pourrez creer des raccourcis vers de nombreux espaces de stockage POP3, gratuits, d'une capacite de 100 Mo chacun, offerts par des entreprises telles que www.hotpop.com. Un abonnement cable ou DSL (ou ADSL) 512K illimité est bien sûr recommandé dans le cas d'un partage du même compte (entre 20 et 30€ par mois, prix interessant puisqu'il couvre entièrement les besoins de toute la famille, y compris le telephone par internet sans limite de temps et quelque soit la distance).